Le site de l’ autoentrepreneur

Accueil du site > LES METIERS QUI VONT BIEN > Récupérateur > Récupérateur

Récupérateur

jeudi 5 mars 2009, par jeanmi


Il y a encore quelques mois, le cours des métaux s’était envolé, certains ont fait beaucoup d’argent en récupérant.

Bien sur maintenant il y a beaucoup moins de bénéfices à prendre, mais comme le statut d’auto-entrepreneur n’exige pas de minimum de chiffre d’affaire, vous pouvez mettre de coté des métaux récupérés et les vendre quand le cours est un peu plus haut.

Répondre à cet article

8 Messages de forum

  • Les prix du cuivre

    6 mars 2009 21:06, par philippe

    Le Cuivre

    Le cours du cuivre a encore chuté. Des bouches optimistes affirment qu’il va bientot remonter, mais en attendant les ferrailleurs ont pris le pas et ont tous baissé leur prix de rachat du le cuivre au kilo : si vous le refourguez à 4euros, vous êtes chanceux :p Ca reste quand même le plus cher des "métaux communs".

    LE cuivre n’est pas dur à reconnaitre : rouge brillant, traces d’oxydation vertes bleues, très maléable et très bon conducteur (ca on le saura...) Sa maléabilité et sa faible densité le rendent facile à trimballer.

    Carte d’identité du Cuivre Prix du cuivre electrique : max. 4 euro le kilo Prix du cuivre mêlé : 3.50 euro le kilo Prix du cuivre gainé : 1 euro.kilo (= fils electriques non dénudés) Température de fusion du cuivre : 1083 °C Température d’ ébullition du cuivre : 2595 °C Densité du cuivre : 8.930 kilos au mètre cube Cours du cuivre au jour le jour

    fils de cuivre Alors ce zouave là, comme on la vu tout à l’heure, on le trouve dans les fils electriques téléphonique réseaux, enfin bref dans tous les types de cables kasiment. De même kil est le constituant principal des bobines de beaucoup d’appareil électriques (mais pas tjrs évident a désosser, surtout si la base de la bobine est en fonte) Et sous la peinture des canalisation d’eau & de gaz, c’est souvent rouge :)

    Le cuivre electrique correspond au cuivre propre : il s’agit du cuivre contenu dans les bobines, des fils electriques dénudés. Tout le reste passe en cuivre mêlé : fils brûlés, cuivre de canalisation, cuivre electrique étamé, accessoirement le bronze...

    Voir en ligne : Récuperer le cuivre

    Répondre à ce message

    • Les prix du cuivre 29 mars 2009 15:32, par Jacquot le roi du cuivre

      Un trés bon site pour voir les prix du cuivre au jour le jour, attention, c’est pas le prix que le ferrailleur rachéte le cuivre, c’est le cours.

      On vois que le cuivre est monté à près de 6 euro l’année dernière et maintenant à peine 3 euro, n’espérez plus le vendre 4 euro. Il faut peut-etre mieux conserver son cuivre et le vendre plus tard si vous pouvez.

      Voir en ligne : Historique des cours du cuivre

      Répondre à ce message

  • La Prospection

    6 mars 2009 21:12, par toff

    Il y a plusieurs moyens de se procurer ces métaux. Ces métaux ki se présentent sous plein de formes différentes d’ailleurs.

    Déjà, il faut savoir un truk : TOUS les métaux qui ne sont pas aimantés sont autre chose que du fer, et sont kasi généralement des métaux purs ou des alliages connus. La standardisation régit notre société. Ces métaux, on pourra les refourguer au kilo entre 50 ct et 5 euros, à peu près. Une voiture peut en trimbaler 500 kilos sans broncher.

    Bon, pour ce qui est des métaux ferreux, c’est en général classé ferraille et vous pouvez tjrs en tirer 10 centimes le kilo, mais ’faut pouvoir trimballer de la tonne quoi. Sinon t’y passes tes journées et t’as pus le temps de te branler. Autant travailler a la poste kom guichetier.

    Pour un novice dans le métal, le minimum nécessaire sera :

    * un aimant

    Voilà Maintenant on peut, dans certains cas particuliers, avoir besoin des outils suivants, à votre guise suivant votre imagination :

    * un sabre * une pince monseigneur, une pince coupante, des ciseaux * un marteau, une hache * des tournevis

    Mais juste avec des mains, sachez ke c’est pas très dur d’amasser 100 ou 200 kilos dans la journée. Ca fera quand meme 20 fois plus ke le salaire annuel d’un sénégalais.

    IL EST QUAND meme important de préciser qu’un moyen de transport, avec un minimum de place de stockage (voiture, UtIliTaIrE, CAMIOOON) pourront s’avérer très utiles, si ce n’est indispensables, afin de faire voyager de belles quantités de métal et pôur se rendre dans les lieux de prospection. D’ailleurs, on y vient. Les lieux de prospection Alors du métal vu ke yen a partout, on peut en récupérer partout. Dis comme ca c’est bien simple, mais nous ce qu’on veut c’est de la quantité, on veut faire du chiffre nous, faut que ca rapporte et que demain on puisse dormir 3 jours d’affilée devant sa canne a pèche ki fait trempette a coté du match OM-FAM. Plus concrètement : (liste dans l’ordre de rentabilité !croissante !) * La poubelle de ton voisin

    qui est un lieu privilégié pour trouver vraiment TOUT (machins, bouffe, bibelots,...)et évidemment du métal. Evidemment, les trouvailles restent occasionnelles et non-industrielles, mais non négligeables cependant. Donc n’aie pas honte de fourrer un oeil sur chak poubelle ki croise ton chemin : si par hasard un objet [qui ne soit pas classé "déchet ménager"] montre son derrière, il faut immédiatement la fouiller. * La Décharge Elle mérite bien sa majuscule. Non seulement les trésors qu’elle recèle sont très variés, mais en plus c’est une mine inépuisable, alimentée tous les jours par ceux ki ont trop d’argent et qui veulent le détruire. De plus, les décharges en france sont quasiment toutes devenues des "centre de tri", qui facilitent grandement la prospection, une fois qu’on sait atterrir dans une benne sans s’arracher la rotule ou perdre un intestin sur un manche de vélo ki dépasse. Dans les bennes plus fournies, citons la benne a métaux (:p) et la benne à emcombrants. En général, il faut attendre la fermeture pour pouvoir y prospecter (bien que ca soit interdit) mais ya tjrs une entrée secrète ki a été faite. Donc entre midi et 2, ou après 18h (ou à 5h du mat) après c’est selon les horaires de la décharge et les votres.

    ATTENTION A NE PAS FOUTRE LE BORDEL ET A LAISSER VOS "RESTES" *DANS* LES BENNES, SINON LACCES AUX DECHARGES SERA ENCORE PLUS CONTROLé ET DIFFICILE, VOIRE IMPOSSIBLE. * Les bennes de chantier Particulièrement riches, elles le sont honteusement lorsqu’il s’agit d’un chantier de démolition. Donc quand vous croisez un chantier en caisse, arréter vous direct. Elle attendra. On peut revenir 1h plus tard ou 2jours plus tard selon la vitesse d’avancement du chantier et pendant toute sa durée. En général ca gène personne, sauf ptête le responsable du chantier ki se sentira responsable de votre sécurité mise en péril par une toute petite benne de rien du tout, au pire un chantier ca finit souvent à 17h. * Les batiments abandonnés Usines***, Hangars**, Maisons*, ... Vérifiez tjrs ke l’eau est coupé avant d’extraire les canalisations, et ke le jus est coupé avant d’aracher tous les fils électiques ; que l’endroit n’est ni habité ni skwatté, et qu’il est bel et bien abandonné. Si le lieu est trop exposé, vaut mieux le piller la nuit et/ou évitez le bruit, à adapter selon les circonstances hein. ca, ca peut jusqu’à 3000 euros dans la nuit. JE TIENS A PRECISER que dans ce cas là,sans l’accord du propriétaire, le pillage de ses bâtiment est strictement prohibé par la loi, et que nous ne sommes en aucun cas responsables de vos actes ATTENTION SURTOUT AUX FILS ELECTRIQUES SOUS TENSION : Plusieurs jeunes sont mort récemment, electrocutés en voulant récupérer des fils electriques pour le cuivre.

    Voir en ligne : La prospection des métaux

    Répondre à ce message

    • Les métaux à ne pas louper : 6 mars 2009 21:17, par toff

      Le métal se présente sous d’innombrables formes, et si vous n’êtes pas initiés vous passerez à coté d’un bon pactole/ Je vais donc vous balancer en vrac les plus courantes, pour plus de détails fodra visiter la section metal.

      * Les fils electriques, téléfoniques, réseaux etc sont à 90% un fil de cuivre entouré de plastique. Prenez les tous, on en trouve vite des kilos et de PARTOUT. Par contre, bcp de ferroniers les reprennent une misère par rapport au prix du cuivre pur ; pour en tirer un maximum dénudez les a la main (ce qui fait du cuivre "propre") ou si vous êtes pressés faites un tas dans un coin isolé et brûlez le : par contre Je ne couvrirais pas votre conscience pour les tonnes d’air pollué que ca engendrera. * Les robinets : pareil, 99% dentre eux sont en laiton, ainsi que les métaux quil y a dans les bidets les chiottes les baignoires, bref dans la salle de bain (sous la couche argentée en général c’est jaune vous verrez). * Les télés : après avoir explosé lécran (téléviseur DEBRANCHé, attention quand meme), fo récupérer la bobine (à désosser ensuite) ki est en cuivre ; et généralement 2 gros fils ki entourent lékran. (ya aussi plein de petit fils electriks). Les petits radiateur sont en alu, ainsi ke les antennes de télé. Marche aussi pour les écran d’ordi. (A noter qu’une télé ki marche rapportera plus si elle est foutue dans un dépot-vente ou un cashconvertor ou sur Cam’puces) * Les antennes de radio etc.. téléscopiques sont souvent en laiton :p * Les radiateurs électrique rectangulaires contiennent svt pas mal d’aluminium derrière leur cage de tôle, le gros matos de ventilation/clim peut contenir des CARTERS (un bordel d’alu+cuivre ki est repris telkel par les férroniers) * Les faux plafond c’est toultemps des barres d’alu (les vielles casseroles&poeles aussi :p=) * Bon ben les Canalisations d’eau et de gaz, c’est svt en cuivre, en alu ou en plomb. * Les vélos, ou juste leurs roues, les batons de ski, les vielles casseroles, tout ca c’est de l’alu. * Les restes de voiture, cé plein de blocs d’alu et de gros fils électriques * Les poignées de portes, c’est en alu en laiton, ou en inox ; les autres fioritures sur le bois et les meubles cé souvent en laiton. * Beaucoup de gouttières sont en zinc * Les batteries (voiture camion) contiennent bcp de plomb, elle ausi etre reprises telles quelles mais moins cher.

      Voilà et passez votre aimant de partout, vous découvrirez vite de nouvelles sources métallisées. (en général quand ya des traces de rouille, ya du fer et c’est pas bon. Attention cependant aux bons métaux ki ont juste été en contact avec de la feraille)

      Maintenant, voici la liste des métaux que vous aurez à trier avant de les ramener chez le ferailleur.

      Voir en ligne : Les métaux à recuperer

      Répondre à ce message

      • Ou revendre les métaux récupérés 6 mars 2009 21:21, par toff

        Prenez les pages jaunes, regardez à Récupération, Traitement Fers et métaux ; ou Ferrailleurs ou Déchetteries. A mon avis yen a forcément une a 50km maxi de chez vous. (Sachez aussi que certaines casses vous reprendront vos métaux, et à des prix étonnants :) Si vous avez le choix, appelez les toutes et demandez a combien ils vous reprennent le cuivre aujourdhui, ou l’alu ou ce que vous avez en grosses quantités, des fois ca peut varier du double selon les férailleurs.

        C’est quand meme mieux d’arriver labas avec les métaux tous triés (surtout kan c pas volumineux) genre les chutes de cuivre dans une kaisse un carton, l’alu ds un autre etc. Ca va plus vite une fois làbas/

        Si vous avez un métal non-identifié ki n’est pas aimanté, surtout n’hésitez pas a leur amener, ils se feront un plaisir de vous l’identifier.

        Voir en ligne : Revendre des métaux récupérés

        Répondre à ce message

  • Le fer c’est top

    29 mars 2009 15:45, par Jacquot le roi du fer

    La Ferraille

    Dans la nature, dans les poubelles, sur le trottoir, sur la lune... Du fer on en trouve de partout.

    Si vous voulez devenir riche en récupérant des métaux, alors c’est le fer qu’il faudra cibler.

    Certes, à 10 centimes le kilo, c’est relativement emcombrant de trimballer des quantités rentables, mais il est mille fois plus facile de trouver 100 kilos de fer que 1 kilo de cuivre. (ce n’est pas pour rien qu’on dit un ferrailleur et pas un cuivreur).

    En plus ca fait les muscles.

    Carte d’identité du Fer

    * Prix du fer : de 80 à 150 euros la tonne (selon la qualité, l’acheteur, ...)

    * Densité du fer : 7 874 kg/m3

    * Cours du fer : environ 10 cts du kilo

    * Température de fusion du fer : 1 535 °C

    * Température d’ébullition du fer : 2 750 °C

    * Densité du fer : 7 874 kilos au mètre cube

    Pour le reconnaitre, il n’y a rien de plus facile.

    Déjà, c’est un métal qui s’oxyde très vite à l’air (à cause de l’humidité et de l’acidité), la rouille.

    Ensuite, c’est quasiment le seul métal qui colle à l’aimant (avec le cobalt et le nickel). C’est aussi le plus courant...

    Certains ferrailleurs-négociants feront la différence entre la ferraille sale (la tôle ou le platin) et la ferraille propre.

    A vos téléphones pour trouver lequel propose les meilleurs prix dans votre région !

    Voir en ligne : Article repris de ce site

    Répondre à ce message

  • Stockage

    Un tri par catégorie de métaux peut s’avérer nécessaire. En effet, pour optimiser le recyclage, il est indispensable de limiter au maximum le mélange des différents métaux.

    Traitement

    La récupération des métaux non ferreux permet de couvrir une partie non négligeable des besoins de la France (environ 40 %) et par conséquent de réduire l’importation et la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication de ces métaux.

    L’aluminium récupéré notamment auprès de l’industrie de la démolition et de la récupération d’objets en fin de vie est orienté vers trois applications principales :

    - fonderie de pièces moulées, destinées notamment à l’industrie automobile : 65 %,

    - filage et laminage (fenêtres, façades d’immeubles...) : 27 %,

    - usages destructifs (non récupérables : aciéries, poudres) : 8 %.

    Le cuivre est présent dans des applications aussi diverses que les fils, câbles, connexions électriques, canalisations pour l’eau, toitures, robinetterie, etc.. Cette diversité rend difficile un suivi précis de la filière du cuivre recyclé. Celui-ci provient soit directement de l’industrie, soit de la dépose de câbles ou plus directement de la démolition, soit de la récupération de tout objet en fin de vie qui contient du cuivre ou des alliages cuivreux.

    Pratiquement tout le cuivre accessible est recyclé (environ 225 000 tonnes en 1995) et le taux de recyclage atteint environ 80 %.

    Le plomb est destiné à la fabrication de batteries (2/3 du plomb consommé en France). Le reste est réutilisé sous forme de laminés (protections radiologiques, décorations de toitures...), pour le gainage des câbles sous-marins, et dans de nombreux alliages... En France, 68 % de la consommation en plomb est issue du recyclage.

    Le zinc est principalement utilisé pour la galvanisation (traitement des tôles de voiture, rails d’autoroute...), dans les toitures, dans de nombreux alliages et sous forme d’oxydes, notamment dans les pneus. Plus du tiers du zinc recyclé sert à la production d’alliages et 20 % environ est recyclé sous forme d’oxydes. Quant au zinc utilisé pour la galvanisation, il est recyclé avec les ferrailles.

    Références réglementaires

    Décret n° 2002-540 du 18 avril 2002 relatif à la classification des déchets codifiés aux articles R 541- 7 à R 541-11 du Code de l’environnement.

    Circulaire du 10 avril 1974 relative aux dépôts et activités de récupération de déchets de métaux ferreux et non ferreux, JO du 8 mai 1974. Liens utiles

    France aluminium recyclage : www.france-alu-recyclage.com

    Fédération Française des Chambres Syndicales de Minerais et Métaux Non Ferreux : www.fedem.fr

    Chambre Syndicale des Aciers pour Emballage /Arcelor Packaging :www.ffacier.org

    Voir en ligne : Tiré de : http://www.environnement.ccip.fr

    Répondre à ce message






Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette